Naturopathie  -  Physio  Quantique  Energie

 

 

Votre santé sur la bonne longueur d'ondes

 

 


Docteur Georges LAKHOVSKY (1869-1942)  

Génie visionnaire de la médecine énergétique vibratoire et sa thérapie révolutionnaire

 

 

 

 

http://blog.danco.org/?p=4384#note2

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/06/19/21437815.html

http://margot.thieux.over-blog.com/article-georges-lakhovsky-l-homme-qui-fit-osciller-le-monde-54982039.html

 

 

 

 

    

 

 

Chaque atome dans l'univers a une fréquence.

Que ce soit un grain de sable, un morceau d'acier, une plante, un animal ou un organe dans votre corps, chaque cellule résonne ou vibre à une fréquence ou une oscillation spécifique. Votre corps est constitué d'une variété d'atomes, qui contiennent des photons, électrons et une énergie bio-électrique globale qui la traverse. La façon dont vous prenez soin de votre corps physiquement, émotionnellement et mentalement détermine combien de fréquences négatives ou des toxines sont en cours de construction en elle. Il y a quatre façons de déséquilibre général dans le corps. A cause des substances toxiques que nous mangeons, de la pollution que nous respirons, l'exposition à un environnement énergétique négatif, et la façon dont nous traitons l'information dans notre pensée et sentiment.

 

En 1925, Lakhovsky publie son livre intitulé : « Le Secret de la Vie : ondes cosmiques et radiations vitales

Vers 1930, Lakhovsky invente son "Oscillateur à Longueurs d'Ondes Multiples OLOM" (Multiple Wave Oscillator MWO) qu'il fait breveter en France (en mai 1931 avec une addition en février 1932) et aux États-Unis. Nikola Tesla et Arsène D’Arsonval avaient avant lui soupçonné l’intérêt thérapeutique des courants électriques à haute fréquence.

 

Écoutons Lakhovsky qui s’explique sur son invention 

 

« À la suite de nombreuses recherches, je suis arrivé à construire un appareil qui crée un champ électrostatique, dans lequel se trouvent toutes les fréquences, depuis 3 mètres jusqu’à l’infra-rouge. De sorte que dans ce champ, chaque cellule peut trouver sa fréquence propre pour vibrer en résonance.


Nous savons en physique, qu’un circuit alimenté par des courants de haute fréquence amortis suscite de nombreux harmoniques.
J’ai ainsi obtenu un oscillateur qui donne toutes les longueurs d’onde fondamentales de 10 centimètres à 400 mètres, c’est-à-dire toutes fréquences de 750.000 p/s à 3 milliards. Mais chaque circuit émet, en outre, de très nombreuses harmoniques, qui, avec leurs ondes fondamentales, leurs interférences et les effluves, peuvent atteindre jusqu’à la gamme de l’infra-rouge et même de la lumière visible (1 à 300 trillions de vibrations par seconde)
[46] .»

 


Est-ce que nos corps sont surchargés, surexcités ; notre défense naturelle et notre système immunitaire surtaxés ?

 

 

Tous les appareils, ordinateurs, téléviseurs, téléphones portables, radios, appareils numériques, climatiseurs, éclairages, lignes électriques, lignes de communication, ondes, ondes radio produisent des champs électromagnétiques néfastes, que nous ne pouvons pas voir, mais peuvent se sentir sous la forme de stress, maux de tête, insomnie et sautes d’humeur et bien d’autres symptômes débilitants qui deviennent chroniques …

 

Ces fréquences interfèrent avec le propre système d'exploitation électromagnétique du corps provoquant ainsi des conditions anormales et du stress, et interrompant les liens avec notre Schumann résonance (https://diapasons.fr/68-resonance-de-schumann) / Tuning Fork et une vie saine et heureuse.

 

Notre environnement est littéralement ‘désaccordé ‘ avec la nature elle-même. Et il est à ce point qu'il y a un besoin urgent pour nous de comprendre comment tout vivant répond aux changements plus subtils des champs magnétiques et électromagnétiques nous entourant.

Pour lui, le but « n’est pas de tuer les microbes en contact avec la cellule en santé mais de renforcer les oscillations de chaque cellule directement par renforcement de la radioactivité du sang ou en produisant vers les cellules une action directe par renforcement de leur propre rayonnement. 

 

 

Principes de fonctionnement

 

 

La théorie qu’il élabora est que la maladie n’est pas le résultat d’un désordre chimique qui se rétablirait par une drogue ou un médicament. Pour lui, la maladie est le résultat d’une faiblesse de rayonnement et d’oscillation cellulaire, une anomalie dans l’amplitude de sa vibration, dû à un facteur externe à la cellule. L’intervention thérapeutique consiste alors, toujours selon Lakhovsky, à inverser le processus provoquant la baisse de rayonnement énergétique en amplifiant ou renforçant la vibration fondamentale de la cellule et en lui redonnant toutes ses harmoniques, au moyen de vibrations lui permettant de retrouver l’amplitude de son oscillation naturelle.

 

Dans cette optique, le MWO permettrait aux cellules affaiblies par la maladie, de vibrer dans son champ énergétique et d’être soumises à un bain de fréquences. Elles se mettraient à vibrer alors en résonance en captant les vibrations qui leur manquent. Les cellules malades sélectionnant automatiquement, dans un processus de résonance expliqué par la physique (loi de résonance sympathique), leur « bonne » fréquence, celles dont elles ont besoin pour retrouver leur vibration naturelle. Grâce à cette opération, elles se remettraient à vibrer à leur amplitude optimale. Ce processus est identique à la résonance provoquée par un diapason en vibration, posé sur la caisse d’une guitare : Il va faire vibrer la corde qui a la même fréquence que lui, en amplifiant sa vibration et en faisant chanter sa note.

 

Dans l’hypothèse de Lakhovsky, on peut donc comparer le processus qui rend un organisme malade, à celui qui rendrait un piano désaccordé. Les cellules (cordes) qui le composent, ont perdu leur vibration naturelle qui les faisait jouer juste ou en santé.

 

Le passage du « corps-instrument » du patient traité au sein du bain d’ondes générées par le MWO, jouerait le même rôle que le passage d’un instrument entre les mains d’un accordeur : Les cellules se « réaccorderaient » en « écoutant » les ondes émises par l’appareil, au sein desquelles elles reconnaîtraient leur fréquence naturelle. Elles se remettraient alors à chanter leur note juste avec la bonne amplitude « santé », alors qu’elles avaient été préalablement faussées ou affaiblies par la maladie. L’accordeur de piano agit quant à lui sur la tension des cordes en appliquant une clé d’accord sur leur cheville (on parle ici toujours bien d’un piano). Pour que notre comparaison soit tout à fait correspondante, il faudrait que le tuning du piano se fasse automatiquement, en faisant simplement jouer les notes justes à l’instrument qui se réaccorderait tout seul…

 

Pour Lakhovsky, toute cellule vivante quelle qu’elle soit, composant un tissu ou un organe, est un émetteur récepteur miniature, ayant sa propre fréquence : « Dans la nature, tout est vibration, en particulier la vie cellulaire, menacée en cas de déséquilibre oscillatoire. Chaque cellule vivante est un minuscule circuit oscillant qui joue le rôle d’un émetteur-récepteur d’ondes. Les vibrations de tous les circuits oscillants du corps sont dépendantes des ondes électromagnétiques ».

Ayant pris fermement position contre l'idéologie du national-socialisme (voir son livre publié en 1939 : "La civilisation et la folie raciste", il émigre aux Etats-Unis fuyant la Wehrmacht. Lakhovsky décède en 1942 à New York après avoir été heurté par une voiture ….


Selon Lakhovsky

"La vie est née de la radiation,

"La vie est entretenue par la radiation,

"Supprimée par tout mouvement oscillatoire".

 

 

Il n'est pas un instrument médical et ne vise pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou atténuer une maladie

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

SEANCE de 15mn

  30€

 

et selon protocoles individualisés

 

 

 

 

 

Il faut soigner le corps pour que l'âme s'y plaise  |  katiris27@yahoo.fr